Site de Vitrolles

Accéder au contenu

Vous êtes ici > Accueil  > S'enrichir > Programmation culturelle > Les résidences de création

Les résidences de création


 
 

Résidence de création du 22 au 26 février au Théâtre municipal de Fontblanche.
Dans le cadre des Plateaux solidaires ArSud.

Théâtre, musique, rythme

Création Jeune Public à partir de 4 ans.
 


"A TEMPS "- Compagnie Braz Bazar

 

Le répertoire de Braz Bazar se situe au croisement de la musique contemporaine, du théâtre musical, des rythmes iraniens et de l'improvisation. Leur intérêt pour la création les amène à collaborer avec des compositeurs comme Jean-Pierre Drouet et Georges Aperghis.

Découvrez l'univers de la compagnie en cliquant ici.

 


 
 

Projet participatif du 24 au 26 février au Conservatoire de musique et de danse..
Balkis Moutashar

Souhaitant faciliter les rencontres artistiques, la Ville de Vitrolles accompagne ce projet en lien avec des partenaires du territoire.
 

Le projet participatif mené par la compagnie Balkis Moutashar avec L’Institut Médico-éducatif les Fauvettes, le Centre Médico- Psychologique Le Liourat (Antenne vitrollaise du CH Montperrin) et l’Epicerie Sociale du CCAS se poursuit sur cette saison, et s’adapte au contexte sanitaire, en menant, quand cela est possible les ateliers prévus initialement.


Tous les participants ont déjà vécu ensemble des moments touchants, créatifs, animés et ont appris à se connaître. Chaque groupe pratique des ateliers de danse avec la compagnie Balkis Moutashar puis se retrouvent au Conservatoire de Musique et Danse pour un temps de résidence et imaginer collectivement un spectacle présenté aux familles, aux amis et au public.


Le public aura le plaisir de découvrir On dirait un phoenix ! au Théâtre municipal de Fontblanche (entrée libre sur réservation) dès lors que le contexte sanitaire le permettra.


Nous vous proposons ici les témoignages des participants :


Centre Médicaux Psychologique Le Liourat

La pratique culturelle devient support de lien social et vecteur de rencontres, d'échanges et d'interconnaissances. Cette action inclusive, change le regard des participants, des professionnels, du public et ouvre le champ des possibles.

BALKIS MOUTASHAR

«  Ça a été immense plaisir de retrouver en novembre dernier les enfants et adolescents de l’IME les Fauvettes et du CMP le Liourat. Sentir que le plaisir était partagé, que l’attente était grande, que les retrouvailles étaient joyeuses… mais j’ai surtout été très touchée et émue de voir tout ce qui s’était inscrit dans les corps depuis l’année dernière. A quel point la mémoire physique était présente. Malgré l’interruption du printemps et de l’été 2020 nous n’avons pas repris de zéro, bien au contraire : tout le travail de l’année dernière a été digéré, intégré, et nous avons pu continuer le projet en allant plus loin, avec plus d’outils mais aussi plus de confiance et de complicité, même pour les personnes les plus en difficulté (et tout en intégrant quelques nouveaux participants). Il nous tarde de retrouver les femmes de l’épicerie sociale ! »
 

Centre Communal d'Action Sociale

"Les femmes ont reçu l'invitation à se retrouver autour du projet "On dirait un Phoenix" comme une libération. Enfin se retrouver, rire, danser, sortir de chez soi, penser à autre chose, oublier les soucis, le confinement… Tout simplement vivre !!" Et j'ajouterai : respecter les protocoles sanitaires avec créativité pour maintenir les liens indispensables pour se sentir vivant voilà notre quête pour cette année 2021 à travers ce projet de création artistique !"

Institut Médico-Educatif Les Fauvettes

La culture est une façon de voir le monde qui nous entoure et un moyen de partager cette vision, de la dire et d’agir. « On dirait un Phoenix » est bien plus qu’une simple action culturelle parmi d’autres. Ce projet, devenu réalité, concrétise les engagements d’acteurs sociaux, sanitaires et médico-sociaux convaincus que la création artistique est un lien ESSENTIEL pour tous et avec tous.
 

 

 

Activate Editing