Site de Vitrolles

Accéder au contenu

Vous êtes ici > Accueil  > S'enrichir > Programmation culturelle > Les résidences de création

Les résidences de création

RETOUR SUR "Burnout"

La Compagnie Chabraque était en résidence du 26 avril au 2 mai au Théâtre municipal de Fontblanche.

 

Cécile Brochoire, directrice artistique et actrice, nous raconte:

 

"Nous avons posé nos valises, décor et ordinateurs pour une résidence au Théâtre Fontblanche. Pendant ces quelques jours, nous avons travaillé à la création de « Burnout », un texte d’Alexandra Badéa. Ce temps avait pour principal objectif de mettre en lien les partitions de lumière et de rétro-projection avec celles de l’interprétation et de la scénographie. Dans une période où nous fleurtons tous avec la perte de sens, où notre rapport au travail est unanimement malmené, être au plateau et mettre en exergue la sphère du travail et ses maux semble presque sarcastique ou particulièrement salvateur. 

 

Nous avons aussi profité de cet accueil pour présenter notre travail aux professionnels le vendredi 30 avril. La création verra le jour en novembre et nous espérons sincèrement que ce spectacle rencontrera son public, un public. Pour l’heure, nous sommes encore dans l’oeil du cyclone et devons tous veiller à maintenir le cap pour que le brown-out ne nous emporte pas! 

 

"Après la tempête, le calme", dit le proverbe espagnol. Vivement alors! Pour que nous retrouvions enfin la direction des salles obscures, des pelouses ou autres chapiteaux, au coeur desquels nous nous sentons vivre. Sentir à nouveau, oui, pour remédier à l’anesthésie de nos nouvelles habitudes."

 

Cécile Brochoire-Cie Chabraque


 
 

RETOUR SUR "Sans raison"


Since Charles était en résidence au Théâtre Municipal de Fontblanche du 20 au 23 avril.
Découvrez le clip de "Sans raison", single qui donne son titre au nouvel EP de l'artiste, mis en scène par la jeune photographe et vidéaste Flora Marcia.


Un univers tout en contraste, délicat et passionné, intime et universel, nostalgique et innovant...

 

Un voyage surprenant!


 
 

COMPAGNIE CHABRAQUE - THEATRE

Résidence du 26 avril au 2 mai au Théâtre municipal de Fontblanche 

 

"Il ne faut pas avoir peur de vouloir une vie plus facile pour sa famille »

Burnout, texte écrit par Alexandra Badéa en 2009, questionne et transcende ce syndrome, met en exergue la mécanique infernale de l’addiction au travail - le workaholism - dans un monde professionnel à la fois de plus en plus tyrannique et pourtant en perte de sens, de lien. Deux personnages en proie à leurs doutes, pétris de bonne volonté, cherchent à démontrer et à se prouver qu'ils sont capables d'être les meilleurs dans ce monde du travail. Comme deux hamsters qui tournent en vain et sans relâche dans leur roue, ils flirtent avec l’épuisement et pousseront le déni jusqu'à en perdre pied.

 

Cécile Brochoire, directrice artistique de la Compagnie Chabraque, metteure en scène et comédienne, propose ici un arrêt sur image, une fenêtre empreinte de poésie pour nous sortir d’un univers monochrome et manichéen. Rien n’est simple. Chaque être est multiple. Ainsi, elle nous accompagne dans un questionnement sur nos capacités de travail, les frontières et distances que nous posons, ou pas, entre nos sphères professionnelles et privées, nos besoins de reconnaissance et notre rapport à l’addiction, et croit sincèrement au pouvoir des récits, des histoires que l’Homme peut se raconter afin d’éviter le pire.

 

Equipe artistique

Interprètes : Pierre Laneyrie et Cécile Brochoire

Mise en scène : Cécile Brochoire

Réalisation graphique : Christophe Galleron

Scénographie : Patrick Muzard

Création lumière : Pauline Granier


 
 

SINCE CHARLES - MUSIQUE ELECTRO POP

Résidence du 20 au 23 avril au Théâtre municipal de Fontblanche dans le cadre du dispositif Plateaux Solidaires

 

Since Charles est un chanteur et musicien qui manie tout à la fois les synthés, la guitare et les machines pour proposer une électro pop amoureuse et nostalgique, influencée des musiques noires et de la new wave, d’Etienne Daho et Flavien Berger. Ses paroles en français témoignent des bribes de souvenirs amoureux, des rencontres urbaines et noctambules. La voix est inspirée, posée et juste, entre pop et soul futuriste.
Cette résidence permettra à l’artiste de finaliser la création de son premier live.


Hâte de découvrir ce nouvel opus!


 
 

RETOUR SUR « L’Uruguayen »

La Compagnie Pirenopolis était en résidence au Théâtre municipal de Fontblanche du 22 au 26 Mars. Son acteur Stéphan Pastor travaillait à la création de "L'Uruguayen", en collaboration avec Christophe Chave à la mise en scène, Christophe Bruyas à la création lumière et Julien Hô Kim à la création son.

Cette équipe très complice s’attaque au texte épistolaire du romancier et dessinateur argentin Copi, qui au départ n’est pas prévu pour le théâtre. Un texte exigeant, militant, parfois dur, plein d’un humour corrosif, qui a demandé plus de deux ans d’appropriation, mais qui habite les protagonistes depuis longtemps!

Copi, auteur engagé si loin de l’air du temps, nous confronte à nos émotions, à la folie du monde, du racisme et de la dictature, interroge en précurseur notre manière d’habiter la Terre, nos relations à l’Autre. Il dérange nos petitesses humaines dans un contexte de catastrophe naturelle, en résonance avec l’époque.

La Compagnie Pirenopolis propose une mise en scène aussi exigeante que le texte, nue, crue. Impossible de se dérober dans cet espace minimaliste incroyablement habité par le seul en scène de son acteur. Une performance artistique redoutable!

 

Après 5 jours de résidence, et une captation vidéo qui servira de mémoire de travail, la compagnie a proposé une sortie de chantier à un parterre restreint de professionnels. Mais comme le dit Stéphan Pastor: «cette résidence est une belle opportunité pour faire avancer notre projet, mais on ne peut pas tout faire en 5 jours! On cherche maintenant des partenaires de production, pour inscrire ce spectacle dans la durée, le long terme et envisager des tournées…»

 

Souhaitons un long et beau voyage à cet «Uruguayen»!


 
 

RETOUR SUR « La Traversée des Apparences »

La compagnie Babeldanse était en résidence au Théâtre municipal de Fontblanche du 15 au 19 Mars.

Son chorégraphe et danseur Samir Elyami a pu « réveiller » son corps après une période d’inactivité liée au Covid, avec une envie de danser et de créer démultipliée!

Il affine son solo « La Traversée des Apparences », une pièce intense et exigeante, mêlant introspection et regards sur le monde. Avec de beaux jeux de lumières, il tente de « revenir aux sources de la lumière, de l’énergie » avec des mouvements emprunts d’arts martiaux. La musique classique qui l’accompagne lui donne une double dimension d’ouverture et d’ancrage, c’est « sa prière d’espoir aux lendemains meilleurs ».

Pour Samir Elyami, même si ces résidences ne remplacent pas la rencontre avec le public, elles représentent un bel espoir de diffusion.

Avec une énergie exacerbée par les contraintes du confinement, Babeldanse travaille conjointement à deux autres projets: «L’opéra de la Lune», une danse poétique et éco-responsable pour le jeune public à partir de 5 ans, et «Pop Corn», un hommage festif et kitsch aux pinky 80’s! Audacieux, bouillonnant, un bonbon rose et flashy qui surprendra dans l’univers du chorégraphe!

 


 
 

RETOUR SUR "On dirait un phoenix"

Avec « On dirait un phœnix », le projet participatif porté par sa compagnie, la chorégraphe Balkis Moutashar organise la rencontre de publics très différents : les enfants de l'IME Les Fauvettes, les adolescents du CMP Le Liourat et les femmes de l'Epicerie Sociale du CCAS participent à des ateliers de danse où chacun est amené à découvrir sa capacité à créer son propre mouvement. Chacun écrit et transmet une phrase d'un récit commun et partagé.

En raison de la crise du Covid-19, le projet a été ajourné, puis adapté. Les grands rassemblements étant impossibles, chaque groupe a travaillé séparément, prenant le temps, en respect des règles sanitaires, de découvrir la singularité de chacun.

La chorégraphe travaille à partir de costumes inspirés de sa dernière création, « De Tête en Cape », pour faciliter le mouvement, la transformation, le jeu d'un Autre.

Les dernières séances de travail ont eu lieu du 24 au 27 février, au Conservatoire de Musique et de Danse. Et aujourd'hui, tous les participants n'ont qu'une hâte : pouvoir enfin donner représentation de leur création ! Qu'enfin le rêve de ce spectacle, moteur de la motivation et de l'engagement de tous, s'ancre dans la réalité et rencontre le public !

Selon l'évolution sanitaire, cela sera probablement enfin possible en fin de saison ! Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de ce joyeux événement !

 


 
 

Résidence de création du 22 au 26 mars au Théâtre municipal de Fontblanche
Dans le cadre des Plateaux solidaires ArSud.

La compagnie Pirenopolis est en résidence au Théâtre municipal de Fontblanche du 22 au 26 Mars pour les répétitions de sa nouvelle création « l’Uruguayen » de Copi.

Localisée à Marseille, la Compagnie Pirenopolis est née en 2000. 

Elle s’intéresse au passage de l’intime devenu exemplaire. 
Ses deux grands axes sont création et transmission. 
Ses projets permettent aux acteurs de creuser la question de « l’alchimie du jeu » et de la relation singulière avec le public pour promouvoir l’art dans tous ses états !

La sixième création de la compagnie est née d’un pari entre son acteur et son metteur en scène!.. Stéphan Pastor, qui est habitué des planches de Fontblanche pour y avoir joué de nombreuses fois, traduit « en chair et en voix » la parole épistolaire de Copi, chargée d’une force dramatique assurément théâtrale. 

Détenu dans un petit espace entre quatre verticalités, l'homme parle et déroule une profusion d’images, il flotte et survit au milieu d'un désastre social, politique, culturel, et écologique. Invente-t-il une parole pour se maintenir en vie ? 

La fresque est riche, les situations cruellement cocasses…

De là naît un humour acerbe, corrosif et nécessaire!

Responsable artistique et jeu: STEPHAN PASTOR
Metteur en scène: CHRISTOPHE CHAVE
Régisseur général et créateur lumière: CHRISTOPHE BRUYAS
Créateur sonore: JULIEN HO KIM
Directrice de production: SOPHIE TEYSSONNIER
Remerciements à Philippe Laliard et Sébastien Ollivier 

Résidence à la Ferme de la Colle / Gréoux les bains 
Résidence à La Distillerie – Lieu de création théâtrale 
Soutien à la création dans le cadre d’une résidence du Théâtre Joliette - scène conventionnée art et création, expressions et écritures contemporaines
Pour les premiers temps de travail, accueil au studio de la Compagnie L'entreprise, à La Distillerie et au studio du Théâtre Joliette 

 


 
 

Résidence de création du 15 au 19 mars au Théâtre municipal de Fontblanche
Dans le cadre des Plateaux solidaires ArSud.

Le Théâtre municipal de Fontblanche accueille en résidence la compagnie de danse contemporaine Babeldanse pour sa nouvelle création « Solo la traversée des apparences », à l’issue de laquelle une représentation pour les professionnels est prévue, le 19 à 14h30 (durée: 35 min suivies d’échanges).

Avec la compagnie Babeldanse, Samir El Yamni cherche à «exposer» les corps dans leurs dimensions poétiques, politiques et sociales, en lieu avec ce qui fait l’histoire à la fois intime et collective, singulière et plurielle.

SOLO LA TRAVERSÉE DES APPARENCES
La vie d'un artiste est faite de tournées, de rencontres. Elle alterne avec des moments de vide, de traversées du désert, où l'artiste se pose plusieurs questions sur son parcours, son métier, sa famille… et profite de ce moment privilégié pour arrêter le temps et observer le désordre du monde, mais aussi sa beauté.

Samir Elyamni: « quinze ans après ma première chorégraphie, j'ai voulu évoquer en gestes, en mots, en images, ma quête sur le corps. Je pose un regard sur moi,  mais aussi sur le monde ».
 

La presse en parle:

"La traversée des apparences. Comme l’indique son titre Samir El Yamni se livre sans fard et jette un coup d’œil dans le rétroviseur..une façon pour lui de faire le point sur son parcours à 43 ans, un style BRUT et ENVOUTANT"
Marie-Eve Barbier, la Provence "la traversée des apparences".

De l'obscurité jaillit la lumière. Samir El yamni danseur sensible et d'une touchante élégance a présenté son solo dans une boite noire d'apesanteur, pas de démonstration ostentatoire ni de technique performative mais une vraie culture de l'art et du corps. Un corps mouvant et une tête chercheuse en compagnie de l'indémodable Schubert. BRILLANT! 

Delphine Michellangeli, Ouvert aux publics 

Conception et interprétation : Samir EL YAMNI 
Musique: le Boléro de Ravel, Franz Schubert et création sonore 
Dramaturge : Francine Emery
Costumes : Bluebird Production, Babeldanse 
Soutiens: Ville de Vitrolles, Région Sud, Arsud, Théâtre Les Argonautes, Théâtre Transversal, Théâtre municipal de Fontblanche
Remerciement : Centre chorégraphique National D’Aix en Provence

 


 
 


 
 

Activate Editing