Site de Vitrolles

Accéder au contenu

Vous êtes ici > Accueil  > S'enrichir > Programmation culturelle > Les résidences de création

Les résidences de création

PERRINE MANSUY - JAZZ

Résidence du 25 au 27 Mai 2021 - Théâtre municipal de Fontblanche

 

La ville de Vitrolles, en partenariat avec Charlie Jazz accueillera du 25 au 27 mai 2021 la pianiste Perrine Mansuy en résidence au Moulin à Jazz puis au Théâtre municipal de Fontblanche pour sa nouvelle création West of the Moon, accompagnée de Simon Tailleu à la contrebasse, de Jean-Luc Difraya à la batterie et d’une invitée de marque, la flûtiste franco-syrienne Naïssam Jalal, nommée dans la catégorie Artiste instrumental(e) aux Victoires du Jazz 2021. Adepte des explorations harmoniques, improvisatrice et mélodiste au lyrisme revendiqué, Perrine Mansuy entre dans une transe avec cette nouvelle création reprenant une partie de l’intitulé poétique d’un conte norvégien. Espace magique de l’intime, du secret, du rêve et de ses symboles, la compositrice interroge la part mystérieuse enfouie en chacun de nous.

 

 

Après une première résidence du 2 au 4 décembre 2020 qui devait se conclure par un concert au Théâtre de Fontblanche, annulé du fait du confinement, le quartet est de retour à Vitrolles pour préparer leurs prochains concerts avant de partir en tournée. 


 
 

RETOUR SUR "Burnout"

La Compagnie Chabraque était en résidence du 26 avril au 2 mai au Théâtre municipal de Fontblanche.

 

Cécile Brochoire, directrice artistique et actrice, nous raconte:

 

"Nous avons posé nos valises, décor et ordinateurs pour une résidence au Théâtre Fontblanche. Pendant ces quelques jours, nous avons travaillé à la création de « Burnout », un texte d’Alexandra Badéa. Ce temps avait pour principal objectif de mettre en lien les partitions de lumière et de rétro-projection avec celles de l’interprétation et de la scénographie. Dans une période où nous fleurtons tous avec la perte de sens, où notre rapport au travail est unanimement malmené, être au plateau et mettre en exergue la sphère du travail et ses maux semble presque sarcastique ou particulièrement salvateur. 

 

Nous avons aussi profité de cet accueil pour présenter notre travail aux professionnels le vendredi 30 avril. La création verra le jour en novembre et nous espérons sincèrement que ce spectacle rencontrera son public, un public. Pour l’heure, nous sommes encore dans l’oeil du cyclone et devons tous veiller à maintenir le cap pour que le brown-out ne nous emporte pas! 

 

"Après la tempête, le calme", dit le proverbe espagnol. Vivement alors! Pour que nous retrouvions enfin la direction des salles obscures, des pelouses ou autres chapiteaux, au coeur desquels nous nous sentons vivre. Sentir à nouveau, oui, pour remédier à l’anesthésie de nos nouvelles habitudes."

 

Cécile Brochoire-Cie Chabraque


 
 

RETOUR SUR "Sans raison"


Since Charles était en résidence au Théâtre Municipal de Fontblanche du 20 au 23 avril.
Découvrez le clip de "Sans raison", single qui donne son titre au nouvel EP de l'artiste, mis en scène par la jeune photographe et vidéaste Flora Marcia.


Un univers tout en contraste, délicat et passionné, intime et universel, nostalgique et innovant...

 

Un voyage surprenant!


 
 

COMPAGNIE CHABRAQUE - THEATRE

Résidence du 26 avril au 2 mai au Théâtre municipal de Fontblanche 

 

"Il ne faut pas avoir peur de vouloir une vie plus facile pour sa famille »

Burnout, texte écrit par Alexandra Badéa en 2009, questionne et transcende ce syndrome, met en exergue la mécanique infernale de l’addiction au travail - le workaholism - dans un monde professionnel à la fois de plus en plus tyrannique et pourtant en perte de sens, de lien. Deux personnages en proie à leurs doutes, pétris de bonne volonté, cherchent à démontrer et à se prouver qu'ils sont capables d'être les meilleurs dans ce monde du travail. Comme deux hamsters qui tournent en vain et sans relâche dans leur roue, ils flirtent avec l’épuisement et pousseront le déni jusqu'à en perdre pied.

 

Cécile Brochoire, directrice artistique de la Compagnie Chabraque, metteure en scène et comédienne, propose ici un arrêt sur image, une fenêtre empreinte de poésie pour nous sortir d’un univers monochrome et manichéen. Rien n’est simple. Chaque être est multiple. Ainsi, elle nous accompagne dans un questionnement sur nos capacités de travail, les frontières et distances que nous posons, ou pas, entre nos sphères professionnelles et privées, nos besoins de reconnaissance et notre rapport à l’addiction, et croit sincèrement au pouvoir des récits, des histoires que l’Homme peut se raconter afin d’éviter le pire.

 

Equipe artistique

Interprètes : Pierre Laneyrie et Cécile Brochoire

Mise en scène : Cécile Brochoire

Réalisation graphique : Christophe Galleron

Scénographie : Patrick Muzard

Création lumière : Pauline Granier


 
 

SINCE CHARLES - MUSIQUE ELECTRO POP

Résidence du 20 au 23 avril au Théâtre municipal de Fontblanche dans le cadre du dispositif Plateaux Solidaires

 

Since Charles est un chanteur et musicien qui manie tout à la fois les synthés, la guitare et les machines pour proposer une électro pop amoureuse et nostalgique, influencée des musiques noires et de la new wave, d’Etienne Daho et Flavien Berger. Ses paroles en français témoignent des bribes de souvenirs amoureux, des rencontres urbaines et noctambules. La voix est inspirée, posée et juste, entre pop et soul futuriste.
Cette résidence permettra à l’artiste de finaliser la création de son premier live.


Hâte de découvrir ce nouvel opus!


 
 

RETOUR SUR « L’Uruguayen »

La Compagnie Pirenopolis était en résidence au Théâtre municipal de Fontblanche du 22 au 26 Mars. Son acteur Stéphan Pastor travaillait à la création de "L'Uruguayen", en collaboration avec Christophe Chave à la mise en scène, Christophe Bruyas à la création lumière et Julien Hô Kim à la création son.

Cette équipe très complice s’attaque au texte épistolaire du romancier et dessinateur argentin Copi, qui au départ n’est pas prévu pour le théâtre. Un texte exigeant, militant, parfois dur, plein d’un humour corrosif, qui a demandé plus de deux ans d’appropriation, mais qui habite les protagonistes depuis longtemps!

Copi, auteur engagé si loin de l’air du temps, nous confronte à nos émotions, à la folie du monde, du racisme et de la dictature, interroge en précurseur notre manière d’habiter la Terre, nos relations à l’Autre. Il dérange nos petitesses humaines dans un contexte de catastrophe naturelle, en résonance avec l’époque.

La Compagnie Pirenopolis propose une mise en scène aussi exigeante que le texte, nue, crue. Impossible de se dérober dans cet espace minimaliste incroyablement habité par le seul en scène de son acteur. Une performance artistique redoutable!

 

Après 5 jours de résidence, et une captation vidéo qui servira de mémoire de travail, la compagnie a proposé une sortie de chantier à un parterre restreint de professionnels. Mais comme le dit Stéphan Pastor: «cette résidence est une belle opportunité pour faire avancer notre projet, mais on ne peut pas tout faire en 5 jours! On cherche maintenant des partenaires de production, pour inscrire ce spectacle dans la durée, le long terme et envisager des tournées…»

 

Souhaitons un long et beau voyage à cet «Uruguayen»!


 
 

RETOUR SUR « La Traversée des Apparences »

La compagnie Babeldanse était en résidence au Théâtre municipal de Fontblanche du 15 au 19 Mars.

Son chorégraphe et danseur Samir Elyami a pu « réveiller » son corps après une période d’inactivité liée au Covid, avec une envie de danser et de créer démultipliée!

Il affine son solo « La Traversée des Apparences », une pièce intense et exigeante, mêlant introspection et regards sur le monde. Avec de beaux jeux de lumières, il tente de « revenir aux sources de la lumière, de l’énergie » avec des mouvements emprunts d’arts martiaux. La musique classique qui l’accompagne lui donne une double dimension d’ouverture et d’ancrage, c’est « sa prière d’espoir aux lendemains meilleurs ».

Pour Samir Elyami, même si ces résidences ne remplacent pas la rencontre avec le public, elles représentent un bel espoir de diffusion.

Avec une énergie exacerbée par les contraintes du confinement, Babeldanse travaille conjointement à deux autres projets: «L’opéra de la Lune», une danse poétique et éco-responsable pour le jeune public à partir de 5 ans, et «Pop Corn», un hommage festif et kitsch aux pinky 80’s! Audacieux, bouillonnant, un bonbon rose et flashy qui surprendra dans l’univers du chorégraphe!

 


 
 

Activate Editing