Site de Vitrolles

Accéder au contenu

Vous êtes ici > Accueil  > Habiter > Cadre de vie > L'étang de Berre

L'étang de Berre

Un site unique en Europe

L'étang de Berre, s'étendant sur 15 500 ha, est la plus vaste lagune d'eau salée d'Europe. Cette zone humide recèle un potentiel faunistique important. La réserve ornithologique des Salins du Lion accueille de nombreuses espèces d’oiseaux, ainsi que quelques spécimens de flamants roses.

Depuis la réhabilitation de la plage des Marettes, l'étang est devenu un lieu de détente privilégié pour les Vitrollais et les vacanciers, notamment en saison estivale. La plage des Marettes est un petit écrin familial idéal pour se détendre au soleil, se baigner, se promener ou bien encore se divertir tout l'été grâce à des événements sportifs et festifs.

Des aménagements ont été réalisés permettant une meilleure accessibilité pour tous à la plage, et des contrôles réguliers sont effectués pour s'assurer de la qualité de l'eau. L'eau de baignade des Marettes est classée "Excellente" depuis 2014. (source GIPREB)

La base nautique, située sur les bords de l'étang de Berre, offre un cadre parfait pour pratiquer une activité aquatique et nautique (kayak, canoë, voile, paddle).
 

Réhabilitation de l'Etang

Rappel historique



Entre le XIXe et XXe siècle, l'étang de Berre a vu se développer l'industrie chimique, pétrochimique et aéronautique. Ceci a eu pour conséquences la pollution de ses eaux en métaux lourds et en hydrocarbures au point d'en interdire la pêche et la baignade.

En 1966, une solution semble être trouvée grâce à la mise en service de la centrale hydroélectrique EDF de Saint-Chamas et ses déversements de milliards de tonnes d'eau douce par an.

Mais ce lâcher d'eau douce et de limons a fait chuter la salinité de l'eau et a menacé les écosystèmes, entraînant le développement d'algues vertes, un déficit en oxygène dans les eaux profondes et empêchant le développement de certaines espèces.

Différentes solutions pour la réhabilitation de l'étang de Berre sont soutenues par la Ville. Parmi elles, la dérivation du canal EDF vers le Rhône ou la réouverture du tunnel du Rove qui permettrait l'arrivée d'eau salée en provenance de la mer. (Source : CNRS)
 

Où en sommes-nous ?

Le Ministère de la Transition Ecologique et solidaire a publié un rapport en juillet 2019 auprès du Conseil Général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD).

Ce dernier indique ne pas vouloir mettre en oeuvre "un projet de pompage qui apparaît coûteux pour des résultats incertains mais modestes".

Exit donc le financement par l’État du projet de réouverture du tunnel du Rove tant attendu.

Le GIPREB (Groupement d’intérêt public pour la réhabilitation de l’étang de Berre) dénonce fermement ces conclusions dans son rapport complet du 12 juillet 2019.

La Ville de Vitrolles, partie prenante du GIPREB, soutient fortement son positionnement et ses actions.

Il a ainsi été demandé au Tribunal administratif de Marseille un référé-constat sur l’état écologique de l’étang de Berre approuvé par Vitrolles et les 9 autres municipalités des Bords de l'Etang.

Un expert judiciaire devrait ainsi rendre un rapport circonstancié basé sur une méthodologie approuvée par tous (Etat, EDF, GIPREB) courant novembre 2019.

Activate Editing